#PasUnStationnement

26 mai 2014

Image-Adam-pour-FB

Des voitures arrêtées dans les bandes cyclables. Des camions de livraison qui bloquent la piste. Des policiers qui se plantent sur les passages piéton pour faire une intervention.

La ville se vante d’avoir emménagé plus de 600 km de voies cyclables. Vraiment? Les bandes, les pistes et les passages piéton sont plutôt utilisés chaque jour comme stationnement, sans que le SPVM ne lève le petit doigt. « C’est juste pour une minute », « j’ai nulle part ailleurs où aller » se fait-on répondre quand on leur demande de se tasser. On nous dit que ces emménagements sont pour notre sécurité, mais on doit constamment en sortir pour éviter les obstacles, une manoeuvre parfois dangereuse.

Les bandes cyclables, les passages piéton et les pistes cyclables, ce ne sont pas un stationnement!

Dénoncez ces comportements et l’immobilisme de la ville et du SPVM en trois étapes faciles:

1. Trouvez un véhicule fautif
2. Prenez-le en photo
3. Publiez votre photo sur Twitter ou sur Facebook en l’accompagnant du hashtag #PasUnStationnement et du nom de la rue où vous avez pris la photo

Bonus! Si vous prenez une voiture de police en faute, n’oubliez pas de tagger le @SPVM!

Faites passer le mot!

Une initiative du collectif cycliste Montréal à vélo
@MontrealAVelo | montrealavelo.org

FLYER À DISTRIBUER


Des racks à vélos sur les autobus de la STM: c’est pour quand?

11 mai 2010

Plus de 85000 autobus en Amérique du Nord sont équippés de supports à vélos repliables à l’avant, qui permettent à deux cyclistes d’emprunter l’autobus avec leurs vélos à l’avant. C’est un système avantageux autant pour les cyclistes récréatifs, qui peuvent aller plus loin avant de commencer à pédaler, que pour les cyclistes utilitaires, qui peuvent compter sur un plan B de transport dans le cas d’une grande fatigue, d’un grand vent ou d’une grande tempête. On peut dire sans craindre de se tromper que de savoir qu’on a l’option de l’autobus peut convaincre des cyclistes potentiel-le-s, surtout ayant un assez long trajet à faire, de choisir le vélo plutôt que l’auto ou le transport en commun.

autobus équippé

Un autobus équippé d'un support à vélos

Or, la STM tarde à aller de l’avant avec cette mesure. On nous annonce que c’est pour cette année, mais le syndicat des employé-e-s de la STM s’acharne à mettre des bâtons dans les roues du projet. Selon eux, un tel arrangement causerait davantage de conflits entre chauffeurs et usagers, bien que les autres grandes villes où ce système a été implanté n’aient jamais rien rapporté de tel. Bref, permettez-nous de douter! Une autre allégation, à l’effet que le système cache les phares, est contournée par une amélioration technique.

Bref, nous espérons que la STM ira de l’avant rapidement avec ce projet qui a assez tardé! Pour l’encourager à accélérer le pas, le Montréal à Vélo vous invite à faire pression sur Michel Labrecque, grand patron de la STM, pour lui témoigner de la volonté de la communauté cycliste. Le MAV a produit une carte postale simple que vous pouvez imprimer sur du carton et envoyer par la poste directement à son bureau – rien de mieux pour lui rappeler que nous sommes toujours là, nombreux et intéressé-e-s!

Cliquez ici pour télécharger la carte postale:
carte_postale_autobus_MAV

Lisez la question à cet effet posée à la Gazette par un membre du MAV:
http://www.montrealgazette.com/bike+racks+likely+despite+objections/2790600/story.html


La masse critique de Toronto se surpasse

31 mai 2008

Eh voilà, la masse critique de Toronto est embarquée sur l’autoroute hier, pendant une vingtaine de minute. Lire l’article du Toronto Star.

Last night, the Toronto critical mass got onto the Gardiner Expressway for about twenty minutes. See the Toronto Star article.

Bravo les amis. Et la vélorution continue…


Masse critique sur l’autoroute !

19 mai 2008

***

En avril dernier, 15 membres d’un groupe s’appelant les Crimanimalz ont pris d’assaut l’autoroute dans une action à la Masse Critique. L’idée, on l’a comprise : À vélo, on avance, en voiture, on reste pris-e-s dans le trafic. Plus de vélos, moins d’autos!

***

L’action s’est déroulée un vendredi soir à 17h30. Selon leur communiqué, c’est un moment que le groupe avait étudié pendant plus de deux semaines afin d’assurer la réussite de leur manif. Petite question : est-ce que ça prend vraiment deux semaines pour déceler que le vendredi soir, les gens sont pris dans les bouchons…?

En tout cas, ça élève la masse critique à un autre niveau, plus dangereux, et beaucoup plus perturbateur. Tiens, ça nous plaît pas mal.

***

Regardez leur action avec ce petit vidéo.

***

***

Un autre maniaco-cycliste sur l’autoroute I C I

***

En fait, une des réactions que cette action suscite en moi, c’est le fait que les vélos, pour être utilitaires, doivent pouvoir aller plus vite. Avant de perdre les élections, Ken Livingstone, l’ancien maire de Londres, avait évoqué la promesse de faire des superpistes cyclables. Je n’arrive pas à mettre ma main sur des plans plus spécifiques, mais je m’imagine des pistes cyclables à plus d’une voie, ou même, une rue au complet dédiée au transport écomobile… Ou même, pourquoi pas une voie cycliste sur les autoroutes…?

***

***

Qu’en pensez-vous…?


Grand Tintamarre contre l’autoroute Notre-Dame

3 avril 2008


Le collectif Montréal à vélo vous invite à vous joindre au Grand Tintamarre contre l’autoroute Notre-Dame le dimanche 13 avril. Cette action de contestation organisée par la Coalition pour humaniser la rue Notre-Dame permettra à tous les militants, qu’ils soient riverains/voisins du projet autoroutier ou non, de crier haut et fort leur réel mécontentement face à la cécité complice du ministère des Transports du Québec et de la Ville de Montréal qui continuent, en 2008, seuls contre l’avis de tous les experts, de promouvoir la société du tout-auto.

Participer à cette grande opération citoyenne revient :
– à estimer qu’aucun compromis ne doit s’opposer à la protection de la santé publique,
– à revendiquer un cadre de vie plus respectueux de l’environnement, plus responsable, plus durable et plus humain,
– à refuser qu’un budget faramineux de 750 millions de dollars soit englouti dans une portion autoroutière,
– à contester le fait de s’interdire de façon irréversible l’accès aux berges du fleuve St-Laurent et
à demander l’abandon du projet au profit d’un boulevard urbain plus en rapport avec la tendance actuelle observée dans les autres pays développés et plus conforme à la mobilisation générale contre le réchauffement climatique.

On ne compte plus les villes en Europe et même en Amérique du nord, grandes ou moyennes, qui ont choisi de réparer leurs erreurs du passé en démantelant leurs autoroutes urbaines. Le maire de Paris Bertrand Denaloë vient d’être réélu, améliorant au passage son score de 8% par rapport à 2001, après un premier mandat marqué par la mise en place d’importantes mesures contraignantes de réduction de la circulation automobile et de promotion des transports en commun et des modes de déplacement actifs (marche, vélo). On vient également d’apprendre que New York mettrait en place prochainement un péage urbain à l’image de celui qu’expérimente Londres depuis 2003. Pourquoi Montréal ne souhaite-t-elle pas changer de siècle ?

Vélorutionnaires, cyclistes utilitaires, cyclo-touristes, familles à vélo, joignez-vous à nous le dimanche 13 avril prochain pour participer au Grand Tintamarre contre l’autoroute Notre-Dame. Rendez-vous rue Ste-Catherine, au métro Papineau, à 13h30. Code vestimentaire proposé : vert durable et bleu fleuve.

Affiche


Action simple et efficace

3 avril 2008

  
Une gentille démonstration de pouvoir des non-motorisés a eu lieu le mois dernier à Turin (Italie), en toute légalité et de façon très citoyenne.

Ça vous tente ? Qui connaît un un passage piétons sans lumières à Montréal où une opération similaire pourrait être organisée ?


Le MAV présent au Salon du Vélo!

15 février 2008

Quelques membres du Montréal à Vélo se sont déplacé-e-s au Salon du Vélo pour faire connaître notre collectif cycliste. Nous souhaitons nous faire connaître, car plus de monde au courant de ce que le collectif fait signifie plus de monde qui s’implique, donc des actions mieux organisées et avec plus d’impact!

Si c’est votre première visite, nous vous invitons à parcourir rapidement notre site, qui est toujours en construction, et surtout à vous inscrire à notre liste d’envoi d’actualité cycliste, dans la section Nous Contacter. Nous vous invitons également à télécharger la dernière édition de notre journal, le Vélocité.

Bienvenue!